RÉGION NORMANDIE

Nos permanences ont lieu tous les jours sur le site de Rouen -Tél : 02-35-52-31-25
et les mardis & jeudis de 9h à 12h & de 14h à 17h - site de Caen - Tél : 02-31-91-21-82
RÉGION NORMANDIE
LA CGT du conseil régional de Normandie (site de Caen et Rouen) - Abbaye aux dames - Place reine Mathilde - BP523 - 14000 Caen

Nombre de visiteurs

Compteur gratuit

DATE
EVENEMENT A VENIR
29 mars 2018
CT - Présentation du protocole sur les négociations

Fevrier 2018
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Vous êtes sous le menu restreint, Connectez vous pour obtenir l'ensemble du menu.

  Vous êtes ici :  ACCUEIL  / NEWS ACTU GENERALE

Pétition sur les conditions de travail dégradées

à ce jour, 2126 signatures

La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat. "La mobilisation s'impose".

Lien pour imprimer la pétition




Le prochain C.T aura lieu le 29 mars 2018. L'ordre du jour comprendra un avis sur le futur protocole régissant les conditions de travail, rémunération, déroulement de carrière et action sociale.




Communiqué intersyndical 22 mars

Lire la suite
Tract ...le protocole PPCR

Lire la suite
Public-privé, mêmes enjeux, même combat

Lire la suite
Toutes et tous mobilisés pour gagner

Lire la suite
Préavis de Grève 21 septembre 2017

Lire la suite
Préavis de Grève 12 septembre 2017

Lire la suite

Pourquoi la CGT a eu raison de ne pas signer ?

En 2015, après une large consultation de ses syndiqués, la CGT a décidé de ne pas signer le protocole PPCR. À cette occasion, elle a été rejointe par les syndicats FO et Solidaires. Ces trois organisations représentent plus de 51 % des agents. Ce protocole minoritaire n’aurait jamais dû être appliqué si la loi sur la représentativité avait été appliquée.

 

Cependant, Manuel Valls, 1er ministre, habitué au coup de force dans cette période, a décidé d’un coup de menton autoritaire de balayer la démocratie sociale en imposant le PPCR.

Pour la CGT, l’augmentation du point d’indice, la grille unique reconnaissant les qualifications des agents et un déroulement de carrière linéaire sur deux grades avec doublement du salaire du début à la fin de la carrière, sont les seules revendications qui permettraient une vraie augmentation des salaires, du pouvoir d’achat et des retraites.

Dans l’immédiat, la CGT exige les suppressions des ratios promus/promouvables qui amplifient les inégalités entre les agents des différents filières, grades et collectivités.


Posté le 16 / 2 / 2018