RÉGION NORMANDIE

Nos permanences ont lieu tous les jours sur le site de Rouen -Tél : 02-35-52-31-25
et les mardis & jeudis de 9h à 12h & de 14h à 17h - site de Caen - Tél : 02-31-91-21-82
RÉGION NORMANDIE
LA CGT du conseil régional de Normandie (site de Caen et Rouen) - Abbaye aux dames - Place reine Mathilde - BP523 - 14000 Caen

Nombre de visiteurs

Compteur gratuit

DATE
EVENEMENT A VENIR
17 novembre 2017
CAP Avancements de grades et Échelons
13 decembre 2017
Prochain CHS-CT
14 decembre 2017
Prochain CT

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Vous êtes sous le menu restreint, Connectez vous pour obtenir l'ensemble du menu.

  Vous êtes ici :  ACCUEIL  / index - ARTICLE 24


Votre article au complet





COMMUNIQUÉ AUX AGENTS

L’intersyndicale a assisté le 11 juillet dernier au Comité Technique à Caen. L’un des points à l’ordre du jour, non soumis à l’avis des organisations syndicales, a été l’organigramme des services.

Nous pensions que ce sujet aurait permis au Président et à son administration de :

- REPONDRE A NOTRE COMMUNIQUE ENONCE A L’OUVERTURE DU CT (CF. DOCUMENT JOINT),

- REPONDRE A NOTRE LETTRE OUVERTE D’ALERTE EN DATE DU 30 JUIN, RESTEE SANS REPONSE A CE JOUR,

- COMMUNIQUER SUR LA SUITE DU PROCESSUS FUSION, à savoir : communication des résultats de la phase des entretiens des agents, accompagnement de ces derniers, point de situation sur les contractuels, modalités concrètes de déménagement et dispositifs de tuilage… Il n’en fut rien ! Aucune information pertinente concernant les agents n’a été communiquée, seule une indication des modifications de l’organigramme à la marge a été apportées (cf organigramme). Pourtant sur ce sujet, l’intersyndicale avait en tête de multiples questions dont les réponses auraient permis aux agents de partir en congés un peu plus sereinement.

En cas de mutisme et de mépris persistant, l’intersyndicale avait préalablement anticipé une ligne de conduite à tenir :

AUCUNE QUESTION SUR CE THEME

Nous faisons face à un dialogue social qui s’est très vite transformé en monologue social et à une instrumentalisation des représentants du personnel par l’administration. « Les syndicats sont informés… » dixit l’administration qui justifie ainsi la poursuite du processus.

Dans l’attente des prochaines communications de l’administration sur les étapes futures de la réorganisation et de la réunion avec le personnel que le Président s’était engagé à tenir fin juin, n’hésitez pas à continuer, pendant cette période estivale, à vous rapprocher de vos représentants du personnels qui resteront à votre écoute afin d’apporter un accompagnement adapté face aux risques psychosociaux liés à cette méthode inacceptable de réorganisation des services.

NOUS VOUS SOUHAITONS CEPENDANT DE TRES BONNES VACANCES !

 

 

Déclaration au CT du 11 juillet 2016

Monsieur le président, mesdames et messieurs les Elus et représentants de l’administration,

Nous nous retrouvons une nouvelle fois dans le cadre de ce comité technique du 11 juillet 2016 afin de continuer à vous dénoncer, entre autre, de vive voix le mal être des agents et les dysfonctionnements de la collectivité puisque nos dernières alertes et demande de rendez-vous sont resté sans réponse de votre part. Pourtant, les représentants du personnel ont tiré le signal d’alarme à plusieurs reprises et ont utilisé tous les moyens à leur disposition pour ce faire (lettres ouvertes, mouvement de grève). Votre silence ainsi que celui de votre administration en disent long sur la divergence entre engagements déclarés et pris tant sur la qualité du dialogue social que sur son importance.

Une nouvelle fois votre persistance du maintien du calendrier réalisé dans l’urgence et approximation, engendrent son nombre d’erreurs ainsi que les rectificatifs que cela implique. Le tout sans tenir compte des dégâts que cela pouvaient engendrer auprès des agents.

Concernant la mise en place à marche forcée des jurys de positionnements, ce que nous craignons s’est réalisé au cours de ces phases d’entretien :

- convocations adressées aux agents la veille pour le lendemain, voir parfois le jour même quand cela n’est pas quelques heures auparavant,

- entretiens téléphoniques faute de mieux,

- agents contractuels non convoqués avec l’apparition d’une règle en cours de processus selon laquelle les agents contractuels de moins d’1 an n’étaient pas éligibles. ces mêmes agents ont été néanmoins convoqués sur un site et pas sur l’autre (créant de l’iniquité),

- Indication d’absence de compétences pour certains agents et dans le même temps proposition du même poste sur un autre site.

- Durée d’attente de plusieurs heures avant l’entretien.

La phase qui s’annonce à l’issue de ces entretiens est porteuse de lourdes inquiétudes: nombre d’agents vont se retrouver sans poste ou sur un poste par défaut sans prise en compte de compétences de savoir-faire parfois développé depuis un certains nombres d’années. Nous constatons d’ores et déjà que ce processus a été très mal vécue par les agents et que nombreux en sont déjà les victimes collatérales à différents degrés et sous différentes formes. L’annonce faite en CHSCT du déménagement des bureaux au mois d’août engendre déjà stress et angoisse d’autant qu’aucune information sur les modalités d’organisation de ce déménagement n’a encore été communiqué aux agents à ce jour. La mise en place en septembre de la nouvelle organisation alors même que le tuilage n’est toujours pas démarré n’augure rien de positif.

Le constat est une nouvelle fois sans appel et démontre comment au final, l’importance de la vie professionnelle pour les agents ainsi que celle du facteur humain ont été gravement ignorés, voir bafoués, tout au long du processus. L’organigramme reflète bien cela, au-delà de la symbolique nous pouvons noter au passage que le mot de Ressources Humaines est étrangement absent de l’organigramme remplacé par performance et évolution. Seul l’angle pilotage conserve l’acronyme RH ce qui reste très restrictif et inquiétant.

Nous pensions que les notions d’écoute, d’humanisme et de respect que vous aviez annoncé en janvier resteraient le leitmotiv de cette fusion, or le décalage entre le discours et les actes nous fait craindre le pire pour les suites ainsi que la prise en compte des agents de notre Région.

Posté le 13 / 7 / 2016